Sabayon 7 Lxde x86 et Sabayon 8 Gnome x86_64

J’essaie Sabayon pour la première fois, après avoir tenté d’en démarrer une version depuis les fichiers extraits de l’image ISO il y a quelques années, en vain… voir l’essai loupé ici:
Sabayon Linux sans CD, loupé

Lien vers le wiki:

HOWTO: Booting Sabayon LiveDVD Image from a USB Device with Grub

Installer sur une clé usb avec Grub legacy; Ne pas utiliser fdisk mais Gparted. Suivre les autres étapes.

Cohabitation Grub legacy – Grub2:

Installer sur une machine avec Grub legacy sur le MBR et le Grub2 fourni avec Sabayon sur l’EBR de la partition d’installation; Utiliser la ligne de boot fournir dans le grub.cfg sous /boot dans la nouvelle installation pour créer le bloc de texte qui convient dans le menu.lst de Grub legacy

Premiers pas après installation:

Utiliser equo, gestionnaire de paquets en ligne de commande, dés le départ. Les premières commandes en root:

equo update && equo install equo entropy sulfur

Cela permet de mettre à jour le gestionnaire de paquets en premier. Dans la foulée, equo a la bonne idée de configurer le dépôt sabayon-weekly. Il fait bien, parce que je ne sais pas dans quel fichier cela se passe (je suppose maintenant que c’est quelque part du côté de /etc/entropy/repositories.conf.d/* mais le premier jour je n’en savais rien… )

Merci à lilltiger du chan IRC #sabayon sur irc.freenode.net, pour son coup de main très utile pour ce qui a suivi:

Utiliser portage conjointement avec entropy, mais avec prudence en suivant le wiki:

HOWTO: Safely mix Entropy and Portage

« # nano /etc/portage/package.use

Add each package there with the USE flags that you want it to have (…) »

J’ai ajouté au fichier package.use cette ligne à la fin:

# Installer Openbox 3.5.0 qui est compilé avec libImlib2-dev
x11-wm/openbox imlib

et à la fin du fichier package.mask cette ligne:

# openbox est géré par portage pour cette fois
x11-wm/openbox

Une fois enregistrés je les ai copiés vers mon home afin de les sauvegarder, suivant ainsi les recommandations du wiki (qui n’indique pas où les conserver, masi conseille d’en faire une copie de sauvegarde).

Puis synchroniser le dépôt portage de Gentoo:

emerge –sync

(une à deux minutes environ sont nécessaires)

emerge -av openbox

Ce qui a produit:

/usr/portage/profiles/updates/3Q-2011……………………..
/usr/portage/profiles/updates/4Q-2011…………………………………………………………………………………………………
/usr/portage/profiles/updates/1Q-2012………
@#####

* An update to portage is available. It is _highly_ recommended
* that you update portage now, before any other packages are updated.

/! * To update portage, run ‘emerge portage’ now.// le wiki prévient bien de ne pas faire ceci !! Ne pas le faire quand on utilise entropy et portage conjointement dans Sabayon.

* IMPORTANT: 5 news items need reading for repository ‘gentoo’.
* Use eselect news to read news items.

comete packages # emerge -av openbox

* IMPORTANT: 5 news items need reading for repository ‘gentoo’.
* Use eselect news to read news items.

These are the packages that would be merged, in order:

Calculating dependencies… done!
[ebuild     U  ] x11-wm/openbox-3.5.0_p20111019 [3.5.0-r1] USE= »imlib* nls session startup-notification -debug -static-libs » 465 kB

Total: 1 package (1 upgrade), Size of downloads: 465 kB

!!! The following installed packages are masked:
– net-wireless/broadcom-sta-5.100.82.112-r2::gentoo (masked by: Broadcom license(s))
A copy of the ‘Broadcom’ license is located at ‘/usr/portage/licenses/Broadcom’.

– media-gfx/gimp-2.7.3-r1::gentoo (masked by: package.mask)
/usr/portage/profiles/package.mask:
# Sebastian Pipping <sping@gentoo.org> (31 Aug 2011)
# Upcoming bump, afraid of ~arch for now (bug #283152)

– sci-libs/hdf5-1.8.7::gentoo (masked by: package.mask)
/etc/portage/package.mask:
# Temp. masked

For more information, see the MASKED PACKAGES section in the emerge
man page or refer to the Gentoo Handbook.

Would you like to merge these packages? [Yes/No] No

Quitting.

* IMPORTANT: 5 news items need reading for repository ‘gentoo’.
* Use eselect news to read news items.

En fait je pouvais dire oui. Les messages concernant les autres paquets, qui sont des paquets « masqués », ne sont là qu’à titre informatif.

Donc j’ai relancé la commande et répondu oui, ce qui a installé le nouveau paquet Openbox, avec le flag imlib. Plus exactement les sources ont été téléchargées compilées et installées:

«févr. 17 01:31:47 <lilltiger> melodie: yes, as that question was only about the openbox, and as you see on openbox the imlib flag is added»

ceci pour installer un paquet dont l’option in-dis-pen-sable ne figure pas dans le paquet du dépôt.

Commande finale que j’ai failli oublier:

$ su
Mot de passe :
# equo rescue spmsync
>>  Scanning Source Package Manager and Entropy databases for differences…
>> cannot convert COUNTER for media-gfx/viewnior-1.1,
>>  @@ Quelqu’un a supprimé ces paquets. Ils seraient supprimés de la base de données système:
>>     # media-gfx/viewnior-1.1
>>  — (1/1) >>> Suppression media-gfx/viewnior-1.1
>>  @@ Suppression de la base de données complétée.
>>  @@ Quelqu’un a ajouté ces paquets. Ils seraient ajoutés à la base de données système:
>>    # x11-wm/openbox-3.5.0_p20111019
>>  ++ (1/1) >>> Ajout x11-wm/openbox-3.5.0_p20111019
>>  @@ Mise à jour de la base de données complétée.
#

Information supplémentaire:

«févr. 17 01:35:32 <lilltiger>    melodie: you could do like « emerge –quiet openbox » and it would just install it telling you as little as possible»

libImlib est apparue:

    $ ldd /usr/bin/openbox | grep libImlib
libImlib2.so.1 => /usr/lib64/libImlib2.so.1 (0x00007f2b0b730000)

Ainsi que les icônes.

Avant:

Openbox dans Sabayon 8 Gnome

Après:

Sabayon 8 Gnome + Openbox avec le flag libImlib

Au fait, cette machine se nomme comete.

Multiboot sur USB

Voici une méthode pour booter tour à tour plusieurs distributions GNU/Linux sur une clé usb. (Sous condition que la machine sur laquelle vous démarrerez le permette, et que vous ayez configuré le démarrage sur USB dans la section de boot du bios)

J’ai une clé usb de 4 Go, et je veux pouvoir démarrer une Ubuntu, une Slitaz, une PCLinuxOS, le tout avec simplicité si possible.

Pour faire les tests au fur et à mesure des essais, j’ai installé qemu et kqemu, j’ai chargé le module kqemu, et lancé cette commande:

qemu -usb /dev/sdc -kernel-kqemu

sachant que la clé usb est vue comme étant /dev/sdc, une fois celle-ci insérée dans le connecteur.

La clé est formattée en fat32 très classiquement et aucun flag n’y est mis au préalable.

Dans la clé, il y a:

boot/grub et dedans les fichiers fat_stage1_5 menu.lst  stage1  stage2

Quand on lance la commande « blkid », on peut lire:

/dev/sdc1: UUID= »4ECB-37F6″ TYPE= »vfat »

La partition contenant ce répertoire /boot/grub avec les fichiers dedans est donc vue comme /dev/sdc1

Le fichier menu.lst se compose comme suit:

title Ubuntu Netbook Remix
kernel /casper/vmlinuz boot=casper quiet splash —
initrd /casper/initrd.lz

title Ubuntu Netbook Remix Safemode
kernel /casper/vmlinuz boot=casper safemode quiet splash —
initrd /casper/initrd.lz

title Ubuntu Netbook Remix IDE Generic
kernel /casper/vmlinuz boot=casper quiet splash ide.all_generic.ide=1 —
initrd /casper/initrd.lz

title slitaz
kernel /boot/slitaz/bzImage
initrd /boot/slitaz/rootfs.gz
boot

title PCLxde
kernel (hd0,0)/isolinux/vmlinuz livecd=livecd root=/dev/rd/3 keyb=fr acpi=on vga=788 splash=silent fstab=rw,noauto —
initrd (hd0,0)/isolinux/initrd.gz

title PCLxde Video_SafeMode_FBDevice
kernel (hd0,0)/isolinux/vmlinuz livecd=livecd root=/dev/rd/3 keyb=fr acpi=on vga=788 splash=silent fstab=rw,noauto framebuffer —
initrd (hd0,0)/isolinux/initrd.gz

title PCLxde Video_SafeMode_Vesa
kernel (hd0,0)/isolinux/vmlinuz  livecd=livecd root=/dev/rd/3 keyb=fr acpi=on vga=788 splash=silent fstab=rw,noauto vesa —
initrd (hd0,0)/isolinux/initrd.gz

En effet, hormis Slitaz, les deux autres distributions se voient offrir trois menus de boot au choix, pour le cas où l’un échoue, selon les configurations rencontrées.

Si vous recopiez ceci directement depuis l’interface du blog, vous risquez de rencontrer des soucis dûs aux différences d’encodage.

J’ajouterai un fichier à télécharger à la fin de l’article.

Vous allez devoir repérer le nommage de votre clé USB, si vous voulez faire quelque chose d’identique. Si vous avez comme moi, deux disques durs dont un maitre et un slave, plus la clé usb, vous pourriez rencontrer ceci lorsque vous lancerez GRUB (en root dans une console) pour l’installer sur le MBR (premier secteur de disque) de la clé usb:

GNU GRUB  version 0.97  (640K lower / 3072K upper memory)

[ Minimal BASH-like line editing is supported.  For the first word, TAB
lists possible command completions.  Anywhere else TAB lists the possible
completions of a device/filename. ]

grub> root (hd
Possible disks are:  hd0 hd1 hd2

grub> root (hd2,0)
Filesystem type is fat, partition type 0xb

grub> setup (hd
Possible disks are:  hd0 hd1 hd2

grub> setup (hd2)
Checking if « /boot/grub/stage1 » exists… yes
Checking if « /boot/grub/stage2 » exists… yes
Checking if « /boot/grub/fat_stage1_5 » exists… yes
Running « embed /boot/grub/fat_stage1_5 (hd2) »…  15 sectors are embedded.
succeeded
Running « install /boot/grub/stage1 (hd2) (hd2)1+15 p (hd2,0)/boot/grub/stage2 /boot/grub/menu
.lst »… succeeded
Done.

grub>

Notez ces deux lignes au début:

grub> root (hd
Possible disks are:  hd0 hd1 hd2

Ci-dessus, après grub> root (hd j’ai juste appuyé sur la touche tab, qui a produit «Possible disks are:  hd0 hd1 hd2» en guise de complétion. Puis, lorsque j’ai inscrit à la ligne suivante:
grub> root (hd2,0)
Filesystem type is fat, partition type 0xb

«grub> root (hd2,0)» le shell de GRUB a répondu en précisant qu’il s’agit d’un système de type fat. Ce qui me confortait dans l’idée qu’il s’agissait bien du périphérique USB.

Une fois cela certain, la commande suivante, «setup (hd2)» est ok pour installer GRUB sur le MBR de la clé USB. (Et non pas sur un des disques durs déjà présents dans votre machine… au risque de mettre la pagaille dans le démarrage de vos partitions).

Ce qui va avec ce menu.lst, ce sont les répertoires suivants:

Pour Slitaz, sous le répertoire boot/ :

$  ls slitaz/
bzImage  rootfs.gz

Pour Ubuntu, sous la racine de la clé USB:

$ ls casper/
filesystem.manifest  filesystem.manifest-desktop  filesystem.squashfs  initrd.lz  vmlinuz

et puis aussi:

$ ls .disk/
base_installable  casper-uuid-generic  cd_type  info

Pour PCLinuxOS, tout le répertoire isolinux, avec son contenu complet et sous la racine de la clé USB, son fichier livecd.sqfs.

Enfin, pour chacune de ces isos, montond les isos en loop : ouvrez une console dans le répertoire où l’iso est située, et en mode administrateur:

mount -o loop image.iso /chemin/vers/point/de/montage

J’ai tenté quelques fois d’utiliser mc et d’entrer directement dans l’image iso, ça semble fonctionner, mais une vérification avec md5sum après la copie m’a montré que c’était une mauvaise idée.

Pour tester, relisez le début de ce billet.

Vous pouvez récupérer le fichier de configuration de Grub: menu.lst (clic-droit, Enregistrer la cible du lien sous )

Configurer PCLinuxOS MiniMe (3)

Ce dont je parlais lors du premier billet, concernant la suppression de paquets avant installation, ne fonctionne pas. J’ai fait ces suppressions, j’ai cliqué sur ‘Apply’ et continué comme indiqué dans l’astuce, mais voici tout ce que j’ai ôté cette fois après l’installation:

(suite…)

Installer PCLinuxOS MiniMe sans CD (1)

Je viens de découvrir cette distribution et ses différentes versions il y a quelques jours. Cela m’interpelle de voir de nouvelles mini-distributions, telle que TinyMe, dont les captures d’écran montrent un environnement pimpant, le tout faisant tourner des ordinateurs depuis 64 mo de ram.

Ayant fait un tour sur le canal IRC de TinyMe, quelqu’un s’en vient à parler de la version MiniMe, qui est en fait une version core de PCLinuxOS, c’est à dire une version minimale à partir de laquelle on peut installer tout ce dont on a besoin.

(suite…)

Sabayon Linux sans CD, loupé

Après avoir lu le premier billet de Mathieu Chouchane au sujet de Sabayon, j’ai eu envie de l’essayer. De Qemu avec la version 3.3b mini édition à la version 3.4 mini édition en live, je continue avec une installation sur portable PIII. Il y a 386 Mo de ram et un espace disque dépassant les 5.8 Go requis par la distribution (vu lors d’une tentative d’installation en machine virtuelle).
(suite…)