Archlinux, mettre à jour depuis une autre distribution

Monter la partition root de Archlinux : exemple, mount /dev/sda6 /mnt/archlinux

aller dans la partition montée et passer root.

Si on veut chrooter, pour réaliser des tâches d’administration, il vaut mieux créer un environnement identique à celui que l’on obtient en démarrant la distribution. Pour réalise ça:

lier le /dev de la partitition hôte, et monter proc (à partir de aucun device, pour « meubler »)

mount -o bind /dev/ dev/

mount -t proc none proc/

par contre, pour utiliser pacman.static, il n’est pas nécessaire de chrooter, donc ce qui  précède sera réservé à d’autres occasions.

lancer:

#usr/bin/pacman.static -r /mnt/hda6 –config /mnt/hda6/etc/pacman.conf -Syu

pacman statique avec l’option -r pour lui dire que le root sera sur le point de montage indiqué et l’option suivante, –config, suivie de l’argument, pour lui indiquer où est le fichier de configuration à utiliser. Les options -Syu sont les options classiques de pacman, pour mettre à jour les sources et le système.

4 thoughts on “Archlinux, mettre à jour depuis une autre distribution

  1. Bonjour Zadkiel,

    C’est spécifique à Archlinux. L’outil de gestion, pacman, dispose d’un équivalent ayant des particularités dont j’ignore pas mal de choses, si ce n’est qu’il permet d’installer la base de la distribution, en se plaçant depuis une distribution voisine, et qu’il permet de se dépanner quand on a fait de la casse et que le pacman dynamique ne veut plus rien savoir.

    Autrement, j’ai déjà fait une mise à jour de Ubuntu en chroot. le chroot permet d’amener un répertoire au même niveau que / (root). Le répertoire qui est chrooté (on dit krooté ou cé-ache-routé, je ne suis pas sûre) est alors isolé de l’environnement hôte (de là ou la console qu’on a chrootée a été lancée).

    Pour chrooter on monte la partition contenant la distribution voisine, en root ou avec sudo. Puis on se rend dans le répertoire sur lequel la partition a été montée, et on devient root. Puis on invoque : « chroot . » (chroot espace point valider).

  2. heu il faudra que tu m’expliques plus en détail par exemple à la journée des logiciels libres. J’ai un copain qui serait bien intéressé pour venir. Bon chao, a la prochaine.

  3. Les prochaines rencontres seront dans plusieurs mois. Il y a sur le site http://www.slyunix.net de quoi lire sur les systèmes de fichiers sous systèmes issus de Unix, de sorte à comprendre ce qui se cache sous « faire monter un répertoire au même niveau que / » entre autres choses, et pour consulter sur les termes de vocabulaire proprement dit, comme le terme « chroot », il y a Le Jargon Français et http://www.dicofr.com

    Have fun ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.