Compiler Xsnow

Comment compiler xsnow:

xsnow-1.42.tar.gz est ici http://janswaal.home.xs4all.nl/Xsnow

imake contient généralement xmkmf qui est requis.

Pour pouvoir le compiler (needed to build)
imake
gccmakedep
libx11-devel
libxt-devel
libxpm-devel

Une fois que ces paquets sont installés, lire le fichier README:

and once these installed, following the README:

How to compile:
—————
To build:
xmkmf
make depend
make

et voilà ! / is successful

PCLinuxOS Fr et les règlements de la team

/!\ Note to English readers : I won’t take time to translate French for English readers and English to French readers. Under the present text you can find a few places where you can get an instant and approximate translation.
/!\ Je ne prendrai pas le temps de traduire l’anglais pour les francophones, ou le français pour les anglophones. Voici quelques adresses pour une traduction instantanée et approximative du contenu de ces pages:

http://translate.google.fr/

http://fr.babelfish.yahoo.com/

http://www.wordreference.com/

De quoi s’agit-il ?

Aujourd’hui je pense qu’il est temps de poster ici le contenu de deux messages qui m’ont été délivrés par messages privés, dans le forum du site pclinuxos.com.

C’est la suite du billet posté il y a juste une semaine: PCLinuxOS Éducation 2012 et les règlements de la team.

=== début de citation ===
quote author=Hootiegibbon link=action=profile;u=319 date=1334711260
Melodie,

As you are aware, we have been auditing all the community editions of PCLinuxOS and have
been removing non-compliant iso’s from circulation. We are also in the process of
consolidating our current releases in order to make way for the 64bit releases when they
are ready.

PCLinuxOS-OpenBox (and any spinoff) was the weakest release out of the audit, and as such
is now earmarked for deletion from the mirrors at some time within the next 7-10 days.

While we are consolidating our releases we request that you remove the french remasters
also.

You have also been previously advised in regards to your confrontational manor relating
to discussion of development matters.

We will review the current decisions at a later undisclosed date. Part of that review
will be reliant on the attitude you exhibit to the developers and to the forum.

This matter is not subject to any conversation or barter.

We would prefer to have your cooperation at this time.

This does not presently affect your standing within the forum other than what has been
stated above, and so long as your attitude is improved, I see no reason why it should be.

Thanks for reading.

Jase
For and on behalf of the PCLinuxOS Development team

===fin de citation===

===ma réponse  ===

Hi Jase,

The next PCLinuxOS Openbox versions will be 100% compliant with the PCLinuxOS standards.
The full one has only zram in it, which does not belong to the repos. The Bonsai version
will become a mini and under that shape will be compliant if I have time to create one or
if someone wants to take over (I started a discussion with someone about this idea).

The diy version (actual pclinuxos openbox bonsai) will have another name and pclinuxos
will not be used as name, logo or images.

the French versions, else than the Openbox  versions are all compliant and I have the
authorisation from Texstar to deliver French spinoffs with the name of PCLinuxOS in it.
You can ask him for confirmation. I still have a copy of his message telling me my french
versions are ok.

You do not ignore, I suppose that turzin has recently done a great job with a PCLinuxOS
Lxde Fr which is perfectly compliant.

[citation]This matter is not subject to any conversation or barter.

We would prefer to have your cooperation at this time.[/citation]

I would also like the dev team on behalf of you to consider having a talk with the 2
other main contributors of the French section. Their work is very good, be it for the
wiki fr : http://wiki.pclinuxos-fr.org or for the new lxde fr spinoff for which a full
presentation has been published : http://pclinuxos-fr.org  and they deserve the highest
consideration.

Best regards,
melodie

PS: the older fr versions will be replaced one  by one : Lxde is already up to date with
a april 2012 version, turzin started working on a kde version… the Xfce version will
not be considered as long as the depends for any component exceed what we usually find in
other distributions.

=====

Cette manière de faire, de prendre des décisions en cachant un peu tout ce qui gêne est assez caractéristique de la manière dont la communication est menée chez PCLinuxOS. Les discussions au grand jour, ce n’est pas souhaité !

La réponse que j’ai obtenue suite à cet échange est une fin de non recevoir en bonne et due forme.

Voici cette réponse:

 

[citation author=Hootiegibbon link=action=profile;u=319 date=1334790547]
Melodie,

In order to redress your reply:

The decision has already been made. We are reducing the number of releases in order to make way for the 64bit releases in the near future.

The deletion process has already begun, and there will be no approved PClinuxOS-OpenBox iso.

The permission to repackage/translate the releases into French was revoked with the notice we previously sent to you. We have the addlocal script to enable a multi-lingual PCLinuxOS.

There was no official request for artwork to be undertaken, this is something you decided to organize, despite recent communications with various members of the development team in which you were advised that your iso was being audited.

As you intend to rebrand bonsai as your own, I would suggest you concentrate on that as your iso project.

You were advised, and you quoted the fact, that this matter was not subject to any conversation or barter, yet you still persist with your message to me.

Some consideration has been given to you. Your previous actions and argumentative interactions with the developers and administrators would have had others receive a 15-30 day ban from the forums.

IF you wish to continue to help PCLinuxOS, in a truly cooperative manner, we would invite you to join the Testers. We will not be requiring your services to create any further isos in the foreseeable future.

As regards to the new LXDE-French iso, you will either need to delete or rebrand it as with any KDE iso you mention.

The developers and the Admin team have requested I be the point of contact with you. You may wish to examine your previous conversations with those you have spoken to, to gain an idea as to why they will not speak to you directly again.

All that is required, by way of a reply to this message, is for you to acknowledge that you will not pursue this conversation any further, that you will cease producing French translations, and you will advise anybody that you have engaged into producing artwork or isos to cease at this time.

IF you decide to do what you did previously, start another thread about this topic on the open forum, your post will be deleted and you will be banned from interacting within the forum or participating in any PCLinuxOS projects.

Thanks for reading

Jase

For and on behalf of the PCLinuxOS Development team

 

Je me demande s’il y a un parti pris vis-à-vis de « melodie », ou vis-à-vis des linuxiens francophones en général ? Il est évident que en étant membre actif du forum, je ne suis pas passée inaperçue, non plus que les travaux engagés par d’autres membres du forum « French ».

Si l’équipe de développement de PCLinuxOS veut que toutes les distributions préalablement localisées soient renommées et débarrassées de toute mention à PCLinuxOS, il lui faudra faire le tour des communautés telles que celles-ci, qui pour certaines produisent déjà des versions localisées depuis un certain temps:

If the PCLinuxOS team wants the PCLinuxOS brand name to be delivered only by the PCLinuxOS official team, they should visit all the foreign communities who have been remastering to their own language using PCLinuxOS as a usual name, since a long time.

Quelques exemples:
http://www.pclinuxosusers.de/index.phphttp://www.pclinuxos.cz/ (avec des images isos comme celle-ci : http://mirror.panelnet.cz/pclinuxos/live-cd/pclinuxos-2012.02-kde-cs-sk.iso ou celle-là : http://mirror.panelnet.cz/pclinuxos/live-cd/pclinuxos-2012.2-gnome-cs.iso), et notez les liens vers les différentes communautés dans la barre latérale de gauche:

en cherchant un peu, et avec l’aide de « translate.google » je pense que l’on pourrait trouver encore bien des productions nommées «pclinuxos-2012» assorties du code iso de la communauté concernée.


Script Addlocale : C’est un programme en bash créé par un membre de la communauté PCLinuxOS, qui a pour objectif de compenser l’absence d’un outil de localisation dans PCLinuxOS. Le développeur a créé un dépôt contenant de nombreuses locales et son script les installe en fonction de votre choix de langue et des paquets qui sont présents dans votre système au moment où vous l’employez.

Ce script est très utile pour dégrossir la localisation mais le tout présente quelques défauts. Par exemple, si au moment ou vous le lancez, le serveur distant est en train d’effectuer une synchronisation, votre localisation tombe à l’eau et parfois même se bloque. Il faut que le système soit parfaitement à jour avant de commencer.

Si vous ne lisez pas l’anglais, vous aurez du mal à installer avant de localiser; Si vous lancez Addlocale en Live, vous devrez de toute manière mettre la distribution à jour avant, ce qui peut ne pas être possible, en fonction de la RAM dont dispose votre machine;

Enfin, si tout se passe bien vous voilà au bout : mais les traductions des menus sont imparfaites, et les localisations publiées sur le forum n’ont pas été intégrées.

Voici toutes les très bonne raisons pour localiser les versions de la distribution avant de les fournir avec des améliorations notables.

 

Réseaux sociaux ou auto-fichage ?

Je vous suggère de lire cet intéressant billet de fiction. Tellement réaliste…

Expulsé du territoire pour avoir utilisé Facebook, Google+, Linkedin ou Twitter

Lorsque Mr X arriva à l’aéroport , le fonctionnaire du contrôle des passeports ne lui posa qu’une seule question : “Utilisez vous les réseaux sociaux, Google+, Facebook, Twitter, Linkedin ?”

‘Heu, oui, comme tout le monde”

-Je vois ici sur votre profil Facebook que vous avez coché la case religion et indiqué Islam. Vous êtes pratiquant ?

-Mes parents le sont et je ne suis pas baptisé si vous préférez. Mais comment pouvez vous avoir accès à ces informations que je ne partage pas hormis avec mes amis ? C’est une violation de ma vie privée !

-Vous avez entièrement raison ! Cependant, notre police a passé des accord commerciaux avec Facebook pour acheter les données de ses utilisateurs (…)

Les réseaux sociaux sont-ils dangereux pour la préservation de notre vie privée, ou est-ce seulement l’usage qu’on en fait qui peut le devenir ?

 

 

 

PCLinuxOS Éducation 2012 et les règlements de la team

/! Note to English readers : I won’t take time to translate French for English readers and English to French readers. Under the present text you can find a few places where you can get an instant and approximate translation.

/! Je ne prendrai pas le temps de traduire l’anglais pour les francophones, ou le français pour les anglophones. Voici quelques adresses pour une traduction instantanée et approximative du contenu de ces pages:

http://translate.google.fr/

http://fr.babelfish.yahoo.com/

http://www.wordreference.com/

De quoi s’agit-il ?

Tout récemment, il y a à peine quelques mois Texstar a décidé de se mettre en retrait par rapport au développement de sa distribution, PCLinuxOS. Depuis, l’équipe qui a repris a pris des positions rigides concernant ce qu’ils nomment les standards de publication.
En gros, si vous faites des remasters destinés au public, suivez leurs standards à la lettre, ou alors ne comptez plus sur leur soutien, ni pour vous-même ni pour les utilisateurs de vos saveurs.

Voici le lien vers le post:
*** Notice to all would be remaster creators ***

Ce qui me gêne dans le cas de la versions Éducation est relatif à la sécurité. Comme nous allons le voir, sécurité sous GNU/Linux rime avec privilèges d’administration, or, l’installeur de la distribution PCLinuxOS n’exige aucun mot de passe.

C’est d’ailleurs probablement le cas pour nombre d’autres versions GNU/Linux, seulement dans le cas d’une distribution destinée aux enfants et aux écoles, il apparaît que c’est plus sensible, car les utilisateurs novices ne pensent pas toujours, loin de là, qu’un OS destiné aux enfants puisse être accompagné de risques majeurs comme écraser un OS déjà présent sur le disque dur, lors d’une installation intempestive, ou faire joujou avec les fichiers et dossiers du disque dur lors d’une session en live au cours de laquelle les partitions d’un système utilisant NTFS sont accessibles en lecture et écriture.

Aussi, me voici partie à requérir un amendement au nouveau règlement, et surprise après mon réveil ce jourd’hui : non seulement j’ai reçu deux NON catégoriques, et supposés humiliants (je ne me sens vraiment pas concernée… ) mais en plus le sujet est verrouillé !

Voici l’histoire au complet, car je ne vais pas attendre que tout ceci disparaisse pour le présenter. (Les administrateurs du forum sont aussi très rapides pour appuyer sur le bouton « supprimer » lorsqu’un sujet les dérange un tant soit peu, et ils maîtrisent à merveille les outils pour couper les posts à qui mieumieux à travers un fil).

Enfin, au final la décision sur ce que deviendra PCLinuxOS Éducation ne doit pas m’appartenir, mais être discutée et décidée en commun avec tous les utilisateurs et testeurs qui ont contribué à sa création. C’est la moindre des choses.

Voici le fil de la discussion sur le forum PCLinuxOS, dans la section utilisateurs avancés:

PCLinuxOS Education 2012 and security concerns

Si je sujet disparaît, vous en trouverez une copie ici:

PCLinuxOS Education 2012 and security concerns

et puisque le sujet est verrouillé, voici le contenu du message privé que j’adresse à Old-Polack, pour continuer la discussion, message dont j’espère qu’il le transmettra aux autres membres décideurs de l’équipe:

Hi O-P,I am sorry to see you have locked the topic, and that the pclos team treats the users and contributors like children (or dummies). You can talk as long as you want about the standards in linux distributions, the details I started talking about are not relevant to standards in linux distributions but about details on the methods used and the shape under which the distribution is delivered.

About humiliation : I was not feeling humiliated until you or Jase LOCKED the topic, which clearly means «shut your mouth we heard you enough». On the opposite, I was ready to have a frank discussion on what seems to me a key matter in the details of the pclinuxos versions : SECURITY.

Let me demonstrate how I view security through the Linux (GNU/Linux !) standards. One key item of the security under Linux : the root password, and the repeated claim in ALL distributions : don’t login to X as root !!!

What was PCLinuxOS do during decades ? Write the root credentials at login screen and on the forum tell newbies how to login as root to X to solve some of their problems (you may remember a talk we had at the forum some time ago, maybe one year or two when a guy had done all his home in the home of root… )

The one main standard in GNU/Linux distributions about security is the priviledges related to administrating a system : never without a ROOT permission.

So is installing a distribution a current task that a user would do usually in his daily use of an operating system ? I am sure you will answer NO. This is an administrative task. So I repeat, installing SHOULD if not just in Edu, but in ALL cases, require the ROOT password.

After I had written publicly about this particular point of my request I was expecting the PCLinuxOS team to be a little more thoughtful and even demonstrate more clever thinking : I am expecting the PCLinuxOS team to re-think the way ALL versions are distributed and put some barriers on the install process, to guarantee that the install process will always be performed at least with a root password, be it from the Live, or from the boot stanza.

Let me end with one word about standards in GNU/Linux distributions : the shape of a Live installable is not a standard and offers particular possibilities that most other GNU/Linux do not offer, such as installing from a demo version or accessing to the internal partitions. If this shape is not fit for a particular purpose, it has to be amended, which does not remove all the other qualities the distribution has. If this shape is especially a risk for the people’s data, then the shape is not good and has to be changed, without removing the other qualities that the distribution offers.

With the humdrum of the use and the development tasks, I believe the present team has forgotten theses important details about security and about delivering versions to a public constituded by a growing number of zero day newbies.

Now for the qualities that PCLinuxOS brings which are most important, here is a comparision between PCLinuxOS Education and other Education versions. Here is a list:
http://www.framasoft.net/rubrique213.html

I have tried one derived from Debian which is Doudoulinux : hardly installable (uses dd in console or nothing), and can’t be updated, upgraded or added programs.

Others I have read of : not possible to add programs or to update.

I could study them all and do a list, none has what our’s have : only very recent versions of all edu games and programs on a distribution which can not only be installed in single and multiboot, but also is working as a rolling release and can be changed throught the install of packages and all changes people can fancy as in another of the flavors.

This is why I don’t feel humiliated to discuss the matter publicly : because it is worth it !!! Who will feel humiliated ? Me or the people who show clearly on the forum, that they refuse to use their brain ?

Let me also acknowledge you that since yesterday evening I have already received several private messages of sympathy from some of  our members also contributing, telling me I did a good job with this Edu, and to hold on. I don’t feel humiliated : I hope the main team will now take the time to think about it quietly and not think they have the right to decide all without a thought for the final users among which I count myself.

I was about to forget : I prefer the light of public talks, than the obscurity of private messages, when the subject is not strictly personal.

Obcurity/Light : does that remind you something ?

You can forward my present message to the other members of the development team. If I knew of a group name to Bcc I would have used it.

Please take note : all this does not remove on bit from the consideration I have towards you.

Have a nice day, with my best regards,
Mélodie

À suivre…

 

Dictionnaires informatiques et DMA

Les dicos fonctionnels sont rares…

Je viens de visiter plusieurs d’entre eux pour rechercher un choix… L’un a planté Firefox avec son script, le dernier, www.dicodu.net,  affiche:

Microsoft OLE DB Provider for ODBC Driverserreur ‘80004005’

[Microsoft][Pilote ODBC Microsoft Access] L’opération doit utiliser une requête qui peut être mise à jour.

/ExplicationMot.asp, ligne 6

Il reste Jargonf Actu et Wikipédia.

C’est le Jargon Français (Maintenant Jargonf Actu) qui est le meilleur ! o/ !

Ensuite, quelques infos pour recouper le cheminement du DMA à l’UDMA etc…
LE DISQUE DUR Historique des technologies.

http://jargonf.org/wiki/ultra_DMA

Dr enus.png locution nominale, masculin.  [disque]. Ultra Direct Memory Access.
Technologie de transfert de données entre le disque dur et la mémoire, en pratique du Direct Memory Access. Existe en 7 versions pour le moment, numérotées de 0 à 7, avec des débits respectifs de 16,7, 25, 33,3, 44,4, 66,7, 100 et 133 Mo/s.

Et le DMA, cité dans divers documents sans préciser sa plage historique, comme si nos PC l’utilisaient encore couramment (vrai pour certains, pas pour d’autres selon Jargonf Actu):

http://jargonf.org/wiki/DMA

1.  [mémoire (puces)]. Direct Memory Access. Accès direct à la mémoire vive. Mode de transfert de données dans la mémoire vive d’un ordinateur, optimisé car il ne mobilise quasi pas le processeur.

Le processeur ordonne le transfert DMA à un circuit spécialisé puis s’occupe d’autre chose (surtout grâce à sa mémoire cache, car le transfert mobilise d’ordinaire le bus de façon non négligeable). Un périphérique disposant d’un canal DMA copie ainsi dès que nécessaire au lieu de faire la queue.

Les processeurs sont désormais nettement plus rapides que le reste de la machine, ce qui n’était pas le cas quand le DMA a été mis au point. Or le DMA exige des circuits sur le périphérique, donc on peut économiser en s’en passant lorsque le débit n’implique pas de trop mobiliser le processeur, ou s’il n’a rien d’autre à faire.

Le sens de direct est ici bien distinct de celui qu’il revêt dans accès direct. Toute mémoire vive permet l’accès direct à nimporte quel élément, direct signifie ici que le CPU, d’ordinaire seul habilité à lire/écrire dans la mémoire vive, n’est pas impliqué.

(…..)

Note : fin de la page citée : «Dernière modification de cette page le 28 juillet 2009 à 13:28».

À suivre !

 

Setun, l’ordinateur trinaire

Un jour, je me suis demandé pourquoi les ordinateurs utilisent le système binaire. D’ailleurs, aurait-il été possible, de créer par exemple, un ordinateur basé sur un système trinaire ? Si cela avait été possible à quoi cela aurait-il ressemblé ? Alors, sans me douter que je trouverais un tel projet, j’ai cherché « ordinateur trinaire » sur le web, et…

En 1956 un chercheur russe du nom de Nikolai Brusentsov avait mis au point un ordinateur basé non sur un système binaire, mais sur un système trinaire.
Nikolay Brusentsov – the Creator of the Trinary Computer

According to Essays on history of Computer Science and Technology in Ukraine »
author Boris Malinovsky
On June 21, 1941, the day before the beginning of the Great Patriotic War of the USSR Nick Brusentsov was an eighth-form (equivalent to 10th grade in the USA) schoolboy living in Dnepropetrovsk. He participated in competitions of young musicians, conducting a chorus which sang his own composition about Dzerzhinsk metallurgy workers. Everything was remarkable.

However, the next morning, together with the other children who had arrived from Dneprodzerzhinsk, he was urgently sent back home. He was already home when he heard Molotov’s radio speech. The words « The Victory will be ours! » and Borodin’s Bogatyrskaya symphony which followed were memorable for him.

Thus ended Nikolai’s childhood.

C’est le début de son histoire…
Je résiste à l’envie de tout copier-coller ici, et je passe à la partie concernant directement cette machine utilisant un langage trinaire:

It was namely then that he decided to use a trinary number system. It allowed for the creation of very simple and reliable elements and reduced their quantity by seven times as compared to the number of elements used by L.Gutenmacher. The power source requirements were sharply reduced, due to the fact far fewer magnetic cores and diodes were being used. But the main advantage was that a natural number coding system was used instead of direct, inverse and complement number coding.

He developed and assembled a circuit for a trinary adder which began to work reliably as soon as it began operating. S.Sobolev, having found out about his intention to create a computer based on a trinary scale of notation fiercely supported the project and promised to bring on some young assistants. Inventing adders, counters and other typical circuits didn’t present much of a problem to Brusentsov.

In 1958 Brusentsov’s team (at that time amounting about 20 persons) assembled the first model of the computer with their own hands.

Il a eu le succès qu’on lui connaît : un flop, puisque presque personne n’en parle, n’en a parlé ces dernières années, lors de la généralisation de l’usage de l’ordinateur personnel.

Selon l’article suivant, Development of ternary computers at Moscow State University

Brousentsov N. P., Maslov S. P., Ramil Alvarez J., Zhogolev E.A. cela aurait été une machine très économique et puissante.

The design of small digital machine « Setun » (Setun is the little river which flows into the river « Moscow » near the University) was initiated by member of the academy of Sciences S. L. Sobolev at 1956. It was assumed to create small, inexpensive computer, simple in use and service for schools, research laboratories, design offices and for manufacture control.

Si j’ai bien compris, la création de programme était aussi une tâche aisée.

The experience of creating, programming and application of « Setun » unambiguously confirmed the significant preferences of ternarity. In spite of the fact that the designers of the first were very young and the group was small, the specimen of « Setun » was ready in Dec. 1958, i.e. in two years since the beginning. « Setun » worked correctly at once without even debugging and began to execute the existing programs. At 1960 it was sufficient amount of programs and it was possible to present « Setun » for the official testing.

Such testing was passed in Apr. 1960 very successfully. The computer demonstrated unusual for that times reliability and stability of operation in wide range of ambient temperature and supply voltage. It was found that the computer is rather simple both in manufacturing and in service, suitable for wide range of applications. « Setun » was recommended for production.

L’article explique ensuite que ce projet a été dédaigné, négligé, et découragé par les autorités officielles, sans que les motifs en soient très clairs.

Unfortunately the officials of the computer production in the USSR had negative position about non-planned and unusual « fruit of university fantasy ». Instead of supporting the innovation and taking a possible profit they permanently attempted to annihilate « ugly duckling ». There were many orders of « Setun », including ones for export, but only 10-15 computers were produced annually and none of them was exported aboard. The planned manufacture of « Setun » in Czechoslovakia was also broken. At 1965 the manufacturing of « Setun » was stopped in spite of unsatisfied requests. It was replaced by a binary computer of the same performance but more than 2.5 times more expensive.

Notez que je n’ai cité que de brefs extraits de ces pages que j’ai trouvées très intéressantes. Les liens proviennent de la page suivante sur Wikipédia:

Système trinaire

Ajoutez-y quelques pages de plus en cherchant sur le web, comme cette simulation en ligne de l’ordinateur Setun:

http://en.trinary.ru/projects/setunws

  • Setun WS: Emulator of Ternary soviet computer
  • Developed by Alexander Obukhov
  • Version beta.9.2.4

Et un autre, à télécharger sur Sourceforges. 🙂

http://sourceforge.net/projects/tunguska/

 

 

Communiquer sur Internet, E-mail, IRC, Jabber et autres

Voici quelques pistes pour communiquer à l’aide de logiciels et de protocoles libres.

Un nombre de plus en plus grand d’utilisateurs du web débutants communiquent couramment par l’intermédiaire de Facebook, et parfois Twitter… et autres outils propriétaires commerciaux.

Pourtant d’autres moyens de communication libres, eux, existent, sont faciles à utiliser, les logiciels fournis pour les employer sont sous licences libres ainsi que les protocoles qu’ils emploient : ce sont IRC, Jabber, les listes de discussion Usenet, les forums structurés par catégories et sous-catégories…

Toutes les informations peuvent être trouvées sur ce site : Wikipédia Fr et ailleurs sur Internet.

Les communications peuvent/devraient aussi bénéficier d’une certaine confidentialité. Pour communiquer par E-mail, utilisez le chiffrement. À lire : On frappe à la porte, traduit de la page de Richard Stallman « Waiting for the knock ».

Comment utiliser le chiffrement, lorsqu’on ne connaît rien à la technique ? Il suffit de lire les quelques pages de documentation rédigées à l’attention des débutants, et disponible ici : Chiffrer son courriel avec Enigmail.

Installer et configurer Xchat, client IRC (un client IRC est un logiciel vous permettant de communiquer sur des salons utilisant le protocole nommé IRC, pour Internet Relai Chat).

Sabayon 7 Lxde x86 et Sabayon 8 Gnome x86_64

J’essaie Sabayon pour la première fois, après avoir tenté d’en démarrer une version depuis les fichiers extraits de l’image ISO il y a quelques années, en vain… voir l’essai loupé ici:
Sabayon Linux sans CD, loupé

Lien vers le wiki:

HOWTO: Booting Sabayon LiveDVD Image from a USB Device with Grub

Installer sur une clé usb avec Grub legacy; Ne pas utiliser fdisk mais Gparted. Suivre les autres étapes.

Cohabitation Grub legacy – Grub2:

Installer sur une machine avec Grub legacy sur le MBR et le Grub2 fourni avec Sabayon sur l’EBR de la partition d’installation; Utiliser la ligne de boot fournir dans le grub.cfg sous /boot dans la nouvelle installation pour créer le bloc de texte qui convient dans le menu.lst de Grub legacy

Premiers pas après installation:

Utiliser equo, gestionnaire de paquets en ligne de commande, dés le départ. Les premières commandes en root:

equo update && equo install equo entropy sulfur

Cela permet de mettre à jour le gestionnaire de paquets en premier. Dans la foulée, equo a la bonne idée de configurer le dépôt sabayon-weekly. Il fait bien, parce que je ne sais pas dans quel fichier cela se passe (je suppose maintenant que c’est quelque part du côté de /etc/entropy/repositories.conf.d/* mais le premier jour je n’en savais rien… )

Merci à lilltiger du chan IRC #sabayon sur irc.freenode.net, pour son coup de main très utile pour ce qui a suivi:

Utiliser portage conjointement avec entropy, mais avec prudence en suivant le wiki:

HOWTO: Safely mix Entropy and Portage

« # nano /etc/portage/package.use

Add each package there with the USE flags that you want it to have (…) »

J’ai ajouté au fichier package.use cette ligne à la fin:

# Installer Openbox 3.5.0 qui est compilé avec libImlib2-dev
x11-wm/openbox imlib

et à la fin du fichier package.mask cette ligne:

# openbox est géré par portage pour cette fois
x11-wm/openbox

Une fois enregistrés je les ai copiés vers mon home afin de les sauvegarder, suivant ainsi les recommandations du wiki (qui n’indique pas où les conserver, masi conseille d’en faire une copie de sauvegarde).

Puis synchroniser le dépôt portage de Gentoo:

emerge –sync

(une à deux minutes environ sont nécessaires)

emerge -av openbox

Ce qui a produit:

/usr/portage/profiles/updates/3Q-2011……………………..
/usr/portage/profiles/updates/4Q-2011…………………………………………………………………………………………………
/usr/portage/profiles/updates/1Q-2012………
@#####

* An update to portage is available. It is _highly_ recommended
* that you update portage now, before any other packages are updated.

/! * To update portage, run ‘emerge portage’ now.// le wiki prévient bien de ne pas faire ceci !! Ne pas le faire quand on utilise entropy et portage conjointement dans Sabayon.

* IMPORTANT: 5 news items need reading for repository ‘gentoo’.
* Use eselect news to read news items.

comete packages # emerge -av openbox

* IMPORTANT: 5 news items need reading for repository ‘gentoo’.
* Use eselect news to read news items.

These are the packages that would be merged, in order:

Calculating dependencies… done!
[ebuild     U  ] x11-wm/openbox-3.5.0_p20111019 [3.5.0-r1] USE= »imlib* nls session startup-notification -debug -static-libs » 465 kB

Total: 1 package (1 upgrade), Size of downloads: 465 kB

!!! The following installed packages are masked:
– net-wireless/broadcom-sta-5.100.82.112-r2::gentoo (masked by: Broadcom license(s))
A copy of the ‘Broadcom’ license is located at ‘/usr/portage/licenses/Broadcom’.

– media-gfx/gimp-2.7.3-r1::gentoo (masked by: package.mask)
/usr/portage/profiles/package.mask:
# Sebastian Pipping <sping@gentoo.org> (31 Aug 2011)
# Upcoming bump, afraid of ~arch for now (bug #283152)

– sci-libs/hdf5-1.8.7::gentoo (masked by: package.mask)
/etc/portage/package.mask:
# Temp. masked

For more information, see the MASKED PACKAGES section in the emerge
man page or refer to the Gentoo Handbook.

Would you like to merge these packages? [Yes/No] No

Quitting.

* IMPORTANT: 5 news items need reading for repository ‘gentoo’.
* Use eselect news to read news items.

En fait je pouvais dire oui. Les messages concernant les autres paquets, qui sont des paquets « masqués », ne sont là qu’à titre informatif.

Donc j’ai relancé la commande et répondu oui, ce qui a installé le nouveau paquet Openbox, avec le flag imlib. Plus exactement les sources ont été téléchargées compilées et installées:

«févr. 17 01:31:47 <lilltiger> melodie: yes, as that question was only about the openbox, and as you see on openbox the imlib flag is added»

ceci pour installer un paquet dont l’option in-dis-pen-sable ne figure pas dans le paquet du dépôt.

Commande finale que j’ai failli oublier:

$ su
Mot de passe :
# equo rescue spmsync
>>  Scanning Source Package Manager and Entropy databases for differences…
>> cannot convert COUNTER for media-gfx/viewnior-1.1,
>>  @@ Quelqu’un a supprimé ces paquets. Ils seraient supprimés de la base de données système:
>>     # media-gfx/viewnior-1.1
>>  — (1/1) >>> Suppression media-gfx/viewnior-1.1
>>  @@ Suppression de la base de données complétée.
>>  @@ Quelqu’un a ajouté ces paquets. Ils seraient ajoutés à la base de données système:
>>    # x11-wm/openbox-3.5.0_p20111019
>>  ++ (1/1) >>> Ajout x11-wm/openbox-3.5.0_p20111019
>>  @@ Mise à jour de la base de données complétée.
#

Information supplémentaire:

«févr. 17 01:35:32 <lilltiger>    melodie: you could do like « emerge –quiet openbox » and it would just install it telling you as little as possible»

libImlib est apparue:

    $ ldd /usr/bin/openbox | grep libImlib
libImlib2.so.1 => /usr/lib64/libImlib2.so.1 (0x00007f2b0b730000)

Ainsi que les icônes.

Avant:

Openbox dans Sabayon 8 Gnome

Après:

Sabayon 8 Gnome + Openbox avec le flag libImlib

Au fait, cette machine se nomme comete.

ACTA pour les nuls – qu’est-ce que ACTA ?

Avez-vous vu ces vidéos et ces articles ?

http://www.youtube.com/v/Qo00pGk8FkQ

Web Action Now

ACTA (Accord Commercial Anti Contrefaçon), un accord qui menace la liberté d’internet. Cet accord vise officiellement à protéger la propriété intellectuelle au niveau international. Jusque là tout va bien.. Mais le terme de « propriété intellectuelle » est volontairement flou. (…)

La seule chose que vous devez savoir à propos d’ACTA, par Rick Falkvinge

On n’a pas le temps de souffler. Après SOPA, c’est ACTA qui est à repousser et avec la plus extrême vigueur. Pourquoi ? Vous le saurez en creux en parcourant ce court et percutant billet de Rick Falkvinge (que l’on traduit souvent actuellement).

Vous le saurez aussi et surtout en vous rendant sur la rubrique dédiée de La Quadrature qui nous fournit une excellente boîte à outils de résistance et mobilisation (sans oublier la pétition en ligne qui témoigne bien de la colère qui gronde).(…)